presse | Décoration Fausses Pierres

 

LA MONTAGNE 28 Février 1993

GROS PLAN

Christian Nicolas, l'art et la manière du maçon

Faire du neuf un peu moins neuf, donner une patine et un cachet à des surfaces ou des bâtiments qui n'en ont guère ...Christian Nicolas, maçon de son état, exerce son métier différemment, plus librement, et invente une technique, le crépi décoratif .

Celui qui est capable de transformer les parpaings en pierres, les murs tristounets en paisibles paysages et façades embellies d'un passé inventé, le moindre petit escalier en volée de marches élégantes ... celui-là ne peut pas être un maçon comme les autres. Christian Nicolas ne l'est pas en effet, parce qu'il a vécu ici et là avec des gens différents et qu'il est fort d'un savoir faire qui le rend plus indépendant et plus inventif.

Dans son credo, en forme de leitmotiv : "Je réalise le rêve de n'importe qui, à moindre prix", Christian Nicolas se révèle tout entier, à la fois sûr de son talent de bon artisan et très modeste. Pourtant il y a trois ans, il a mis au point un concept nouveau, un crépi décoratif, à applications multiples, une formule traditionnelle mais améliorée, qui n'emprunte rien à la peinture ou au chimique !

Mais si son entreprise tarde encore à franchir les limites du département, c'est peut-être aussi à cause de son excessive et décourageante discrétion. Car, décidément, l'homme n'a pas l'âme d'un vendeur. Alors qu'il pourrait mettre en exergue et revendiquer comme son oeuvre le village de Ventres, à côté de Sauxillanges, qu'il est en passe de reconstruire à sa manière.

C'est d'ailleurs très simplement, en 1989, que tout a commencé quand l'u des habitants, Bernard Gélinat, a eu besoin d'un maçon. Celui-ci s'était installé dans la maison de famille en créant une petite entreprise de sous-traitance, "Livradois Plastiques". Christian Nicolas a alors commencé à "habiller" une façade d'une jolie fresque, puis une autre par des fausses pierres; un puits en parpaing, l'entourage des fenêtres, etc... Ici et là, autour Sauxillanges et de Sarpoil, près de son village de Saint Jean en Val, au détour d'une maison, on peut avoir des surprises, tomber sur un reptile parfaitement inoffensif enroulé autour d'un pylône EDF ; dans un cimetière, une tombe n'est peut-être pas de marbre, mais de pierre, sobre et digne, jusqu'à la rue Berbiziale à Issoire, dont l'un des magasins arbore avec nonchalance mer, palmier et soleil. Vers La Malotière, les passants pourront même découvrir une imposante sculpture qui domine le paysage .

Christian Nicolas peut tout faire, à l'extérieur comme à l'intérieur, dans le respect de ceux qui font appel à lui, avec talent et rapidité, en craignant plus que tout la mode qu'il pourrait susciter . Son procédé survivra au temps et égaiera longtemps nos campagnes. On pourrait même suggérer à certains services publics de faire appel à lui pour "humaniser" un peu plus quelques'uns de leurs ouvrages, pylônes, transformateurs et autres châteaux d'eau.