Mon parcours_010 | Décoration Fausses Pierres

 Le demi-siècle dernier avait deux ans lorsque je suis né à Dijon,  vieille ville bourguignonne.

 Après avoir brillamment fui mes études à la fin de la première, je suis allé à Paris. C'est en 1978 que je suis arrivé dans les environs d'Issoire (63);  les maisons en pierres de la moyenne montagne ont pesé sur ce choix. N'ayant ni boulot, ni argent, les boulots que j'avais pratiqué avant n'offrant pas d'opportunités,  je me suis retrouvé manoeuvre dans une entreprise de maçonnerie  traditionnelle, carreleur après un stage FPA et enfin artisan maçon en mai 1983.

 Travaillant seul, je recherchais une technique moins pénible pour mes vieux jours. En 1985, un client m'a obligé à faire ma première fausse pierre; bien sur, il m'a fallu quelques années pour maîtriser la peinture au mortier, il m'a fallu environ 7 ans pour fixer la méthode.

 La technique permet de tutoyer l'infini, la métamorphose de n'importe quel objet en montage maçonné à l'ancienne donne un vertige certain, la quantité de créations possibles défiant l'imagination...
 

Heureusement, j'avais une maison pour m'entraîner. 


     

 

Il est rapidement devenu évident que les gens préfèrent la pierre, mais pas n'importe laquelle, le modèle "Roman ancien" étant celui que la quasi-unanimité  privilégie par rapport à n'importe quel autre, il faut imaginer les anciens, avec un tombereau et leur vache, défricher les terrains abandonnés à la forêt depuis des siècles, les pierres jaunes au début, puis les rouges et les bleues au fond. Charge étant au bâtisseur de les appareiller avec harmonie (quand on est dans un champ, on trébuche sur une pierre, on se dit: quelle M..., on la met sur le côté, le maçon l'introduit dans un mur et un demi-millénaire plus tard, on se dit toujours: comment que c'est beau!)...

 Le succès n'a pas été immédiat, car il faut avoir vu une de nos réalisations pour le croire, (j'en profite pour m'excuser de la piètre qualité des photos),depuis 20 ans, nous pratiquons dans un rayon d'environ 10 km , dans une des régions les plus sinistrées par la débâcle industrielle, le "Bassin Minier".



Donc, nous exerçons un des plus beaux métiers du monde et personne ne le sait...

Il faut dire que, là où je suis, j'ai eu le privilège de pouvoir créer mon "oeuvre", la même apathie qui autorise n'importe qui à bâtir un pavillon jaune vif au milieu d'un site merveilleux, m'a permis d'essayer de faire de belles choses, à condition de ne pas demander d'autorisation; si vous demandez à un fonctionnaire un oui, il perd son pouvoir à vous l'accorder. Ainsi, dans ma ville, le maire refuse systématiquement tous les projets impliquant la "fausse pierre", sous prétexte que les "beaux arts" refuseraient (la charpente d'une halle du XIX ème siècle étant classée, on ne peut faire que laid). C'est une histoire qui m'était déjà arrivée il y a plus de 20 ans, un "client" voulait habiller sa maison, à côté de la merveilleuse église d'Issoire, dans le style moyen-âgeux qui s'imposait, ils l'ont obligé à mettre un crépi gris... Maintenant, leurs successeurs (élevés sous leur giron) se sont attachés à transformer la France en camaïeu de couleurs criardes (quelque fou, au ministère de la culture, a décidé que la "place du paluau" à Sienne, était ce qu'il y a de plus beau) et maintenant, ils recouvrent toutes les pierres du territoire avec des couleurs au goût des crétins qui sont en poste de responsabilité; si vous êtes dans une zone où ces imbéciles interviennent, nulle concertation, ils vous obligeront à peinturer votre maison en violet ou dégueuli de vin si çà leur chante! 

C'est vrai qu'avec ma technique, on peut faire le plus beau et le plus laid, c'est sans tenir compte du bon goût général, tous ceux qui ont essayé de m'imiter dans mon secteur en faisant des cochonneries ont été stoppés par leur entourage.



Venons en au fait:

  • - Les seuls efforts de promotion pour cette activité ont été de Mon initiative (n).       
  • - Chaque maison peut recevoir un décor en fausses pierres (intérieur ou extérieur).
  • - Tous ceux qui feront ce qu'on fait auront un boulot à vie.
  • - Il s'agit de la Beauté du Monde.    
  • - et en plus c'est non-polluant
  • - Il faut de toute urgence fonder une école.   

 

 

 (n) Depuis quelques années des artisans se sont intéressés à ce créneau, malheureusement, ils ne respectent pas les modèles.